TEST DE PHYCOCYANINE

Brindilles de spirulines sans pigment chlorophyllien © Cyril & Sylvie.

Les brindilles de spiruline sont d'un vert sombre, grâce au pigment de chlorophylle. Celui-ci disparait rapidement s'il est exposé à la lumière. Les brindilles deviennent alors bleu cyan (photo ci-dessus), grâce à la phycocyanine, seul pigment bleu naturel autorisé dans l'alimentation.

Le test de la lumière est donc une première estimation de sa présence.

 

L'autre méthode, détaillée ci-dessous, se fait simplement avec un peu d'eau. Vous n'aurez certes pas le taux précis de phycocyanine mais un bon aperçu, en fonction de l'intensité du bleu dégagé par le pigment.

En tant que producteur, vous pourrez par contre au retour d'une analyse de phycocyanine, comparer la couleur trouvée lors du test au taux de l'analyse et ainsi établir un référentiel.

 

Aucune retouche colorimétrique n'a été réalisée sur les photos.

 

LE TEST : prenez une cuillère à café de spiruline, réduisez-la en poudre, mettez-la dans un petit contenant et ajoutez 10 cuillères à café d'eau douce. Mélangez le tout. Vous pouvez prendre moins d'une cuillère à café, l'important est de garder la proportion de 10% de spiruline dans la solution.

Avant de prélever la micro-algue ainsi réhydratée, il est préférable d'attendre 24h en remuant de temps en temps pour être certain d'obtenir une pigmentation réaliste.

Prenez alors quelques gouttes de la solution avec une pipette et déposez-les sur un filtre à café ou un papier buvard. Vous obtenez immédiatement un chromatogramme très net.

 

 

PREMIER TEST, (spiruline Flamant Vert, Lot B16-837-B, 11/2018)

 

Chromatogramme après 24h.

 

Ci-dessous la même solution sans attendre les 24h.

 

On remarque sans équivoque la différence. Certaines spirulines donnent un chromatogramme plus rapidement que d'autres, mais dans le doute n'hésitez pas à attendre 24h pour être sûr du résultat.

 

Ensuite, nous avons chauffé la solution pour apprécier la résistance de la phycocyanine à la chaleur.

 

Chromatogramme de la solution chauffée à 65° pendant 3 minutes.

 

Chromatogramme de la solution chauffée à 100° pendant 3 minutes.

 

Si à 65° la phycocyanine est encore présente dans la solution, à 100° elle a totalement disparue.

 

   Phycocyanine à froid                         à 65°                                à 100°

 

Avis aux amateurs de cuisine : la spiruline ne doit être incorporée que dans des entrées, plats et desserts froids ou ne dépassant pas 40°.

 

 

 

DEUXIÈME TEST, (réalisé sur notre spiruline 06/2017) :

 

Chromatogramme sans attendre 24 h.

 

Chromatogramme après 10h. Sa couleur est déjà atteinte (notre chromatogramme à 24h ne donnera rien de plus).

 

Ci-dessous un chromatogramme de notre échantillon, mais réalisé avec un mélange de 50% eau et 50% glycérine (Jean-Paul Jourdan). Cette méthode donne un bleu beaucoup plus prononcé et permet parfois de faire ressortir plus vite la phycocyanine.

Chromatogramme après 10h (notre chromatogramme à 24h ne donnera rien de plus).

 

 

TROISIÈME TEST, LE PLUS COMPLET

A partir de notre spiruline sèche réhydratée (provenant du bassin le plus ombragé 07/2017), nous avons défini avec précision le temps d'émergence de la phycocyanine en réalisant deux chromatogrammes (eau et eau-glycérine) d'heure en heure sur les huit premières heures puis toutes les deux heures jusqu'à 24h.

Les deux solutions ont été réalisées avec de l'eau distillée. La première avec 1 cuillère à café de spiruline pour 10 cuillères à café d'eau et la seconde avec 1 cuillère à café de spiruline pour 5 cuillères à café d'eau + 5 cuillères à café de glycérine.

Aucune retouche colorimétrique n'a été réalisée sur les photos. Les filtres à café sont conservés et disponibles à qui veut.

 

Colonne de gauche, les chromatogrammes réalisés à l'eau.

 

                        EAU                                  EAU + GLYCÉRINE

Chromatogrammes immédiats de la solution.

 

Chromatogrammes après 1 heure (la couleur jaune provient peut-être des caroténoïdes).

 

Chromatogrammes après 2 heures.  La solution à la glycérine obtient déjà une belle couleur.

 

Chromatogrammes après 3 heures. La solution à la glycérine a atteint son intensité maximum. Les chromatogrammes suivants jusqu'à 24h ne donneront rien de plus pour la glycérine, si ce n'est une moindre propagation du vert chlorophyllien, qui laissera place à plus de cyan.

 

Chromatogrammes après 4 heures. La solution à l'eau révèle à présent une belle intensité.

 

Chromatogrammes après 7 heures. La solution à l'eau a atteint son intensité maximale. Il n'y aura rien de plus jusqu'au terme des 24 h de test. Sur la solution à la glycérine, on remarque que le vert reste plus près de la biomasse, laissant davantage le bleu-cyan s'exprimer.

 

Ces deux chromatogrammes correspondent à la solution 100% eau. Ils ont été respectivement réalisés à la 16è et la 18è heure du test. Nous les mettons en ligne simplement pour leur esthétique.

 

 

DERNIER TEST AVEC DE LA SPIRULINE FRAÎCHE

Cette fois nous sommes partis de spiruline fraîche. Les résultats sont beaucoup moins concluants qu'avec de la spiruline sèche réhydratée !

En fait cela est logique. Une spiruline réhydratée a les cellules qui se séparent, gonflent, et explosent libérant le pigment. Tandis qu'une spiruline fraîche est déjà dans son élément aqueux et ne souffre d'aucune contraintes, sauf avec la glycérine (Jean-Paul Jourdan).

Nous avons mélangé une première cuillère à café de spiruline fraîche avec 5 cuillères à café d'eau et une seconde avec 2 cuillères à café d'eau + 3 cuillères à café de glycérine.

Les chromatogrammes ont été réalisés d'heure en heure sur les six premières heures et toutes les deux heures jusqu'à 24h.

Résultats : Même après 24h les chromatogrammes à l'eau ne donnent quasiment aucune coloration sur le filtre à café. Par contre les chromatogrammes à la glycérine se colorent doucement d'heure en heure pour atteindre leur maximum de cyan vers la 10ème heure.

 

 

 

Voir aussi le test sur les caroténoïdes

 

 

 

 

Publié dans #Pages secondaires

Repost 0