DIABÈTE ET SPIRULINE

Source : article de Patrick Rossi, Diabètes Hebdo.

Résumé : la spiruline est hypoglycémiant et hypolipidémiant. Elle diminue la glycémie, les triglycérides, le cholestérol total et augmente le cholestérol HDL. Les faits sont là mais les mécanismes qui aboutissent à se résultat sont encore inconnus.

 

 

Rôle de la spiruline dans le contrôle de la glycémie

et de la lipidémie dans le diabète de type 2.

 

Tous ceux qui s’intéressent aux soins avec des compléments alimentaires, ont entendu parler de la spiruline. Cette algue bleue-verte, l’algue des Andes,  aux vertus et bienfaits incroyables, fait l’objet de recherches dans le monde entier.

Toutes ces études ont mis en avant un bienfait que l’on n’attendait pas. La spiruline serait hypoglycémiante. Outre le contrôle de la glycémie, elle permettrait aussi un contrôle des lipides et donc une gestion plus efficace du diabète de type 2.

La spiruline contient des acides aminés, une variété de vitamines, de minéraux et de produits chimiques ainsi que des végétaux tels que des phycocyanines et de la chlorophylle qui peuvent aider les diabétiques. Cette algue contient en outre des quantités importantes de vitamines A, B12, B1, B2, B3, B6 et E. Plusieurs minéraux sont présents dans ce supplément avec de grandes quantités de fer et de calcium, de magnésium, de phosphore, de manganèse et de sélénium. C’est une source importante de 22 acides aminés ainsi que de l’acide linoléique gamma, un acide gras essentiel.

C’est le supplément vitaminique le plus important disponible pour les diabétiques avec la vitamine E, C, B1, B12, B3, et les minéraux comme le magnésium, le manganèse, le potassium, le vanadium et le zinc. Holisticonline.com classe la spiruline en tête des prescriptions médicales à destination des diabétiques.

L’acide linoléique participe à l’amélioration des complications nerveuses et des taux de lipides associés au diabète. Selon une étude publiée par le Dr. ZX Huang de l’École des sciences pharmaceutiques, Guangzhou, en Chine, la spiruline diminue la glycémie, le cholestérol total, les triglycérides et améliore le cholestérol HDL chez les animaux diabétiques. Cette étude a été publiée dans le numéro de Février 2005 de « China Journal of Materia Medica chinese. » Le contenu de la spiruline en fibres et en acide gamma linoléique a probablement contribué à améliorer les niveaux de cholestérol, suggère aussi le site internet Drugs.com.

Si toutes ces recherches montrent que la spiruline améliore les niveaux de glucose et de cholestérol, des études cependant plus importants sont nécessaires pour confirmer pleinement ces avantages. La consommation de cette algue n’entraîne pas d’effets secondaires important. Toutefois, par son pouvoir détoxifiant de l’organisme, elle peut générer des constipations, diarrhées, et quelques douleurs légères au ventre, mais sans conséquence. Choisissez une marque de spiruline BIO, car certains produits sont contaminés par des métaux lourds. Gardez à l’esprit que la spiruline ne remplace pas, et ne doit pas être substituée à des médicaments standard pour le diabète.

Le Département d’Alimentation et Nutrition de l’University of Baroda, Vadodara – Gujarat, en Inde, a travaillé sur l’algue et en particulier sur la forte concentration de nutriments fonctionnels, qui en ferait un aliment thérapeutique important. Cette étude visait à évaluer le rôle hypoglycémiant et hypolipidémiant de la spiruline.

Vingt-cinq sujets avec un diabète de type 2 ont été randomisés pour recevoir de la spiruline ou un placébo. L’efficacité d’une supplémentation en spiruline (2 g/jour pendant 2 mois) a été démontrée à partir de niveaux de glucose dans le sang élevés, une hémoglobine glycosylée (HbA1c) et un profil lipidique sur des sujets diabétiques de type 2*.

Après deux mois de supplémentation en spiruline, les chercheurs ont constaté une baisse sensible de la glycémie à jeun et des niveaux de glycémie postprandiale. Une réduction significative du niveau HbA1c a également été observée, ce qui indiquerait une meilleure régulation à long terme du glucose. En ce qui concerne les lipides, les niveaux de triglycérides ont eux aussi baissé. Le taux de cholestérol total, ainsi que le cholestérol de basse densité (LDL-C), présentaient une chute importante, associée à une faible augmentation du niveau de cholestérol de haute densité (HDL-C). Ces résultats suggèrent l’effet bénéfique de la supplémentation en spiruline pour contrôler les niveaux de glucose dans le sang et dans l’amélioration du profil lipidique des sujets avec diabète de type 2.

Une récente étude Coréenne, axée sur des patients atteints de diabète de type II a été réalisée afin de déterminer si la spiruline pouvait soulager les symptômes du diabète et être considérée comme un aliment indispensable et fonctionnel.

Les chercheurs ont recruté 37 diabétiques qui faisaient de régulières visites à la clinique pour la gestion de leur maladie. Ils ont été répartis au hasard entre sujets d’étude spiruline et sujets de contrôle sans spiruline (placébo). Le groupe de la spiruline a reçu 8 grammes par jour, une quantité assez importante compte tenu de la légèreté de la poudre. L’étude a demandé aux deux groupes de maintenir leurs régimes habituels sans ajouter d’autres aliments ou des suppléments pendant une durée de 12 semaines**.

La spiruline en supplémentation n’a eu aucun effet sur l’IMC (indice de masse corporelle) mais une diminution significative des taux sériques de triglycérides et de pression artérielle fréquente chez les diabétique de type 2. La spiruline a également réduit de façon significative les niveaux de malondialdéhyde1 plasmatiques qui sont des bio-marqueurs du stress oxydatif (Glycation).

Les sujets qui ont pris la spiruline ont également constaté une hausse du taux d’adiponectine2 plasmatique, qui augmente le sensibilité à l’insuline et diminue le risque cardiaque. Le taux d’adiponectine en hausse indiquent un renversement potentiel du diabète de type 2 et moins de risque de crises cardiaques. Les chercheurs ont également noté que la spiruline était plus efficace parmi ceux étudiés qui souffraient aussi de la dyslipidémie3.

Les chercheurs concluent : « Cette étude fournit la preuve des effets bénéfiques de la spiruline en supplémentation sur les profils sanguins lipidiques, les variables inflammatoires et la capacité antioxydante chez les patients (coréens) atteints de diabète de type 2. Les résultats suggèrent que la spiruline est un agent prometteur comme aliment fonctionnel pour la gestion du diabète. »

 

1 Malondialdéhyde plasmatique : Le MDA ou Malondialdéhyde plasmatique est un marqueur de l’oxydation des lipides, considéré comme un des produits terminaux de l’oxydation des acides gras polyinsaturés. Le malondialdéhyde est peut-être un facteur prédictif de mortalité chez les patients ayant une maladie rénale chronique.

2 Adiponectine plasmatique : Un taux d’adiponectine élevé diminuerait le risque de diabète de type II. L’adiponectine exerce un rôle antidiabétique au niveau du foie et du muscle squelettique en augmentant la sensibilité à l’insuline de ces organes.

3 Dyslipidémie : La dyslipidémie est une anomalie qualitative ou quantitative d’un ou de plusieurs lipides plasmatiques : cholestérol total (CT), HDL-cholestérol (HDL-c), LDL-cholestérol (LDL-c), triglycérides (TG) liées au risque cardiovasculaire.

* Hypolipidemic, Antioxidant and Antiinflammatory Activities of Microalgae Spirulina,, (Deng R, Chow T-J. (2010) Cardiovasc Ther.28 : 33-45)

** A randomized study to establish the effects of spirulina in type 2 diabetes mellitus patients, (Lee EH, Park J-E, Choi Y-J, Huh K-B, Kim W-Y (2008). Nutr Res Pract. 4 : 295-300).

 

Autres études scientifiques :

  • Effect of gamma linolenic acid pretreatment on diabetic neuropathy in rats (Nishikant, J. Singh, Sushma Sood, Vijayshanker, 2003 - 6 p) - pdf
  • Role of Spirulina in the control of glycemia and lipidemia in type 2 (Panam Parikh, Uliyar Mani and Uma Iyer, 2001 - 7 p) - pdf
  • The influence of obesity on the effects of spirulina supplementation in the human metabolic response of Korean elderly (Hee-Jung and Hyun-Sook Lee, 2016 - 6 p) - pdf
  • Efficacy of Spirulina (Tahlab) in Patients of Type 2 Diabetes Mellitus (Ziabetus Shakri) - A Randomized Controlled Trial (Anzar Alam, Siddiqui MA, Aleemuddin Quamri, Sana Fatima, Mariyam Roqaiya and Zaheer Ahmad, 2016 - 5 p) - pdf
  • Attenuation of diabetic complications by C-phycoerythrin in rats: antioxidant activity of C-phycoerythrin including copper-induced lipoprotein and serum oxidation (Badrish Soni, Nishant P. Visavadiya and Datta Madamwar, 2009 - 8 p) - pdf
  • Antidiabetic property of Spirulina (Anitha Layam, Chandra Lekha Kasi Reddy, 2007 - 5 p) - pdf
  • Phycocyanin and phycocyanobilin from Spirulina platensis protect against diabetic nephropathy by inhibiting oxidative stress (Jing Zheng, Toyoshi Inoguchi, Shuji Sasaki, Yasutaka Maeda, Mark F. McCarty, Masakazu Fujii, Noriko Ikeda, Kunihisa Kobayashi, Noriyuki Sonoda and Ryoichi Takayanagi, 2012 - 11 p) - pdf
  • Antidiabetic potential of phycocyanin : Effects on KKAy mice (Yu Ou, Lin Lin, Xuegan Yang, Qin Pan, and Xiaodong Cheng, 2013 - 7 p) - pdf
  • Effect of increasing duration of diabetes mellitus type 2 on glycated hemoglobin and insulin sensitivity (Dr. Meena Verma*, Dr.Sangeeta Paneri*, Preetha Badi* & Dr. P.G. Raman, 2006 - 5 p) - pdf
  • Spirulina maxima improves insulin sensitivity, lipid profile, and total antioxidant status in obese patients with well-treated hypertension : a randomized double-blind placebo-controlled study (M. Szulinska, M. Gibas-Dorna, E. Miller-Kasprzak, J. Suliburska, A. Miczke, M. Walczak-Galezewska, M. Stelmach-Mardas, J. Walkowiak, P. Bogdanski, 2017 - 9 p) - pdf
  • Role of Spirulina maxima in the Control of Blood Glucose Levels and Body Weight in Streptozotocin induced Diabetic Male Wistar rats (Jai Prakash Pandey, Amit Tiwari, Gyanendra Mishra and R. M. Mishra, 2011 - 3 p) - pdf
  • Spirulina Reverses Histomorphological Changes in Diabetic Osteoporosis in Pioglitazone Treated Rats (Chauhan Devesh, Mehla Kritika, Nair Anroop, Sehajpal Prabodh Kumar and Gupta Sumeet, 2012 - 7 p) - pdf
  • Effect of supplementation of spirulina on blood glucose and lipid profile of the non-insulin dependent diabetic male subject (Kamalpreet Kaur, Rajbir Sachdeva and Kiran Grover, 2008 - 7 p) - pdf
  • AntiHyperglycemic effect of Spirulina, Insulin and Morinda citrifolia against Streptozotocin induced diabetic rats (N.Senthil, P.M.Balu and K. Murugesan, 2013 - 24 p) - pdf
  • Exercise and spirulina control non-alcoholic hepatic steatosis and lipid profile in diabetic Wistar rats (Leandro P Moura, Guilherme M Puga, Wladimir R Beck, Inaian P Teixeira, Ana Carolina Ghezzi, Gláucio A Silva and Maria Alice R Mello, 2011 - 7 p) - pdf
  • Study on Hypoglycaemic Effect of Spirulina platensis on Long - Evans Rats (M. O. F. Mridha, M. A. A. Jahan, N. Akhtar, b J. L. Munshib and Z. Nessac, 2010 - 6 p) - pdf
  • Role of Spirulina Platensis in the control of glycemia in DM2 rats (Farouk K. El-Baz, Hanan F. Aly, El-Sayed and Amal A. Mohamed, 2013 - 10 p) - pdf
  • Alleviation of metabolic abnormalities induced by excessive fructose administration in Wistar rats by Spirulina maxima (Urmila Jarouliya, Anish Zacharia J., Pravin Kumar, P.S. Bisen and G.B.K.S. Prasad, 2010 - 7 p) - pdf
  • The hypolipidaemic effects of Spirulina (Arthrospira platensis) supplementation in a Cretan population : a prospective study (Mazokopakis EE, Starakis IK, et coll. (2014) J Sci Food Agric. 94 : 432-7).
  • Studies on the Long-Term Effect of Spirulina Supplementation on Serum Lipid Profile and Glycated Proteins in NIDDM Patients (Mani UV, Desai S, Iyer U.(2000) J Nutraceuticals Funct Med Foods. 2 : 25-32).

 

 

*          *         *

 

A Antananarivo, capitale de Madagascar, le centre "Marie Stella" est spécialisé dans le traitement du diabète. Cet établissement dirigé par le docteur Séraphine Feziny, teste la spiruline sur ses patients atteint de diabète. La spiruline est produite à Madagascar, ce qui rend son prix de vente et le coût du traitement faibles. Le docteur Feziny confirme que la composition de la spiruline fait baisser le taux d'insuline de façon significative chez les diabétiques.

Publié dans #Pages annexes