LES ENFANTS DE TCHERNOBYL

Tchernobyl © Yann Arthus Bertrand.

 

Avantages de la spiruline contre les effets de la radiation.


L'accident du tremblement de terre et du tsunami de 2011 à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon et les rejets continus des radiations ont suscité des inquiétudes au sujet de l'exposition aux radiations. Beaucoup de personnes ont entendu parler des effets bénéfiques des algues bleu-vert spiruline dans la protection contre les radiations et leurs problèmes de santé connexes.

Ces rapports sont des études publiées par la Biélorussie dans les années 1990, utilisant la spiruline. Suite à ces tests, les bénéfices apportés par la spiruline aux enfants de Tchernobyl affectés par les radiations, suggèrent que la microalgue a bien eut des effets positifs contre les radiations et peut être utilisée pour compléter d'autres moyens de radioprotection.

Les scientifiques théorisent que la spiruline peut lier des métaux lourds comme le mercure, le plomb, le cadmium et les isotopes radioactifs et peut accélérer l'expulsion de ces éléments du corps.

 


Trois principaux avantages de la spiruline contre les radiations.


1. Étude biélorusse sur les humains affectés par les radiations de Tchernobyl. Cinq grammes de Spiruline par jour donnés aux enfants ont entraîné une réduction du Césium-137 dans l'urine de 50%. La spiruline a diminué la charge de dose de radiation provenant de la contamination des aliments par des radionucléides. (Belookaya 1991) (Loseva 1993) (Evets, 1994). Un brevet russe a été décerné pour l'utilisation de la spiruline comme médicament pour réduire les réactions allergiques causées par les radiothérapies.

2. Études chinoises sur les rayonnements. Une recherche précédente a démontré qu'un extrait naturel de polysaccharide de spiruline avait un effet protecteur contre le rayonnement gamma chez la souris (Qishen, 1989). Les recherches suivantes ont montré que la phycocyanine et les polysaccharides provenant de la spiruline ont amélioré la reproduction de la moelle osseuse et de l'immunité cellulaire (Zhang 1994).

3. Études internationales sur les avantages de la spiruline contre les effets des radiations. Trois effets à long terme du rayonnement sont affaiblis par le système immunitaire, le stress oxydatif et le cancer. De nombreuses études internationales ont montré que la spiruline stimule le système immunitaire et présente des avantages antioxydants, anti-inflammatoires et anticancéreux.

 

 

"Spiruline et les enfants de Tchernobyl"

Du livre Spirulina World Food, de Robert Henrikson

 

           Enfant de Tchernobyl © XDR                      Enfants de Tchernobyl © Viktor Drachev.

 

Des années après la catastrophe de Tchernobyl, quatre millions de personnes en Ukraine et en Biélorussie ont continué à vivre dans des zones dangereusement radioactives. L'eau, le sol et les aliments sur une surface de 11 000 milles carrés ont été contaminés. Plus de 160 000 enfants ont été victimes d'intoxication par rayonnement, de malformations congénitales, de leucémie, de cancer, de maladie de la thyroïde, d'anémie, de perte de vision et d'appétit et de système immunitaire déprimé, appelé «Tchernobyl AIDS».

Basé sur une recherche internationale prometteuse indiquant que la spiruline peut être bénéfique contre les effets des radiations, Earthrise Compagny dont j'étais président a fait un don de spiruline aux enfants des hôpitaux de Tchernobyl en Biélorussie et en Ukraine en 1989.

Les médecins ont signalé les bénéfices pour la santé de la spiruline pour les enfants victimes des radiations de Tchernobyl. La spiruline a réduit les niveaux de radioactivité urinaire de 50% en seulement 20 jours. Ce résultat a été obtenu en donnant 5 grammes par jour à des enfants au Minsk, Biélorussie Institute of Radiation Medicine. Le programme de l'Institut a traité 100 enfants tous les 20 jours.

Sur la base des tests effectués en 1990, le ministère de la Santé du Bélarus a conclu que la spiruline favorise l'évacuation des radionucléides du corps humain. Aucun effet secondaire n'a été enregistré. Le ministère a estimé que cette nourriture était souhaitable pour le traitement des personnes soumises à des effets de rayonnement et a demandé des dons supplémentaires de la compagnie Earthrise de Californie et Dainippon Ink & Chemicals of Japan (Sokolovskiy, 1991).

Dans une étude menée en 1991 auprès de 49 enfants de la maternelle de 3 à 7 ans à Beryozova, la spiruline a été administrée à 49 enfants pendant 45 jours. Les médecins ont constaté que les suppresseurs de cellules T et les hormones bénéfiques ont augmenté, et chez 83% des enfants, la radioactivité de l'urine a diminué (Belookaya 1991).

 

<Infirmière avec un enfant victime des radiations, dans une clinique en Biélorussie.

Un rapport inédit de 1993 a confirmé la recherche de 1990-1991, en concluant que "la spiruline diminue la charge de dose de rayonnement provenant des aliments contaminés par les radionucléides, le césium 137 et le strontium 90. Il est favorable de normaliser le potentiel d'adaptation du corps des enfants dans des conditions de rayonnement à faible dose à longue durée de vie." (Loseva).

Un brevet russe a été décerné en 1994 pour l'utilisation de la spiruline comme médicament pour réduire les réactions allergiques dues aux radiothérapies. Le brevet était basé sur une étude portant sur 270 enfants vivant dans des zones hautement radioactives. Ils avaient une maladie de rayonnement chronique et des niveaux élevés d'immunoglobuline (IgE), un marqueur pour une grande sensibilité à l'allergie. Trente cinq ont reçu 20 comprimés par jour (5 grammes) pendant 45 jours. La consommation de spiruline a abaissé les niveaux d'IgE dans le sang, ce qui, à son tour, a normalisé les sensibilités allergiques dans le corps (Evets 1994).

Les recherches se poursuivant jusqu'en 1999 en Biélorussie ont montré une construction immunitaire, une normalisation de l'oxydation des peroxydes et des effets détoxifiants des suppléments de spiruline chez les enfants et les adolescents. La spiruline théorisée des scientifiques peut former des complexes non absorbables de radionucléides par des analogues tels que le calcium ou le potassium et progresse leur excrétion (Loseva 1999).

 

Références :

How to help support the body's healing after intense radioactive or radiation exposure, (Bill Bodri, 2004 - 125 p) - pdf

• Loseva, L.P. and Dardynskaya, I.V. Spirulina- natural sorbent of radionucleides. Research Institute of Radiation Medicine, Minsk, Belarus. Presented at the 6th Intl Congress of Applied Algology, Czech Republic, Sep. 9, 1993.

• Sokolovskiy, V. Corres. from the First Sec. BSSR to the United Nations, May 20, 1991.

• Belookaya, T. Correspondence from the Chairman of Byelorussian Committee “Children of Chernobyl” May 31, 1991.

• Qishen, P. et. al. Radioprotective effect of extract from spirulina platensis in mouse bone marrow cells studied by using the micronucleus test. Toxicology letters. 1989. 48:165-169.

• Zhang Cheng-Wu, et. al. Effects of polysaccharide and phycocyanin from spirulina on peripheral blood and hematopoietic system of bone marrow in mice. Second Asia Pacific Conf. Ibid, April, 1994.

• Evets, P. et. al. Means to normalize the levels of immunoglobulin E, using the food supplement spirulina. Grodenski State Medical Univ. Russian Federation Commitee of Patents and Trade. Patent (19)RU (11)2005486. Jan. 15, 1994.

• Loseva, L. P. Spirulina platensis and specialties to support detoxifying pollutants and to strengthen the immune system. Research Inst. of Radiation Medicine, Minsk, Belarus. presented at 8th Int’l Congress Applied Algology, Italy. Sep. 1999.

Article original en anglais sur smartmicrofarms.com

 

LA SUPPLICATION, film de novembre 2016 - Bande Annonce.

Allociné : Ce film ne parle pas de Tchernobyl, mais du monde de Tchernobyl dont nous ne connaissons presque rien. Des témoignages subsistent : des scientifiques, des enseignants, des journaliste, des couples, des enfants, ... Ils évoquent ce que furent leur quotidien, et puis la catastrophe.
Leurs voix forment une longue supplication, terrible mais nécessaire qui dépasse les frontières et nous amène à nous interroger sur notre condition.

Le film est tiré du livre de Svetlana Alexievitch "La supplication, Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse" - 1ère parution 28 octobre 1998 - Éditions Jean-Claude Lattès - 267 p. Prix Nobel de littérature.

 

Voir aussi sur le sujet :

 

LA TERRE OUTRAGÉE film de mars 2012 - Bande annonce

LA BATAILLE DE TCHERNOBYL documentaire - vidéo

 

Publié dans #Pages annexes

Repost 0