FABRICATION D'UNE ROUE A AUBES

Par Charly MARGAIN de Spiruline sans frontière.
 


Voilà un post que je qualifierais de très important pour ce qui est de l’agitation de la spiruline dans les bassins.
Certains producteurs m’ont demandé de les aider à construire une roue à aube car j’en ai moi même fabriquée une. Elle me paraît réalisable dans le monde entier sans besoin de trop de matériel.

 

La spiruline doit être en perpétuelle mouvement pour sa bonne oxygénation et surtout pour que le soleil ne la brûle pas (photolyse).


Avec peu ou pas assez d’agitation, elle se concentre en surface et brûle.
Trop d’agitation pourrait casser la spiruline et la rendrait droite.
La spiruline non spiralée comme sur la photo plus bas n’est pas de bonne qualité nutritive. Pour réussir une agitation il faut donc réunir différents paramètres de conception comme : le poids de la roue, sa vitesse de rotation (en fonction du moteur utilisé) et sa durabilité grâce à la matière utilisée pour sa fabrication. Une roue bien conçue dès le départ est une roue fiable qui permet ensuite de nous laisser nous occuper d’autre chose (car nous connaissons les étapes pour arriver à produire la spiruline.
 

 

Commençons par le matériel :


1. Perceuse avec plusieurs mèches (6,7,8,9,10,11,12)
2. Scie sauteuse
3. Disqueuse
4. Papier de ponçage
5. Un niveau
6. Tournevis, mètre, marteau, lime
7. Des mains, de la sueur et des abdos…

 

Liste du consommable :

1. Structure : Barre de métal, acier (attention ça rouille donc penser à galvaniser + pas d’aluminium car ça délaisse des particules dans du Ph élevé => nous sommes dans du 10 mini donc élevé.)
2. Bombe ou peinture galva.
3. Des panneaux de vécaplan. Environ 3m²x2 (Il faut penser aux disques et aux palles). Attention de ne pas prendre du plastique ou du matériel qui pourrait déverser des particules non autorisé pour l’alimentaire… Nous manipulons de la nourriture.

 

Voici les étapes de la construction :


I   Construire une roue
II  Construire ses supports
III Partie motorisation
IV Mise à l’eau

 


 


I La construction de la roue


C’est une étape des plus sympa, des plus rapides et des plus faciles. Nous avons besoin de vécaplan pour fabriquer les roues et les palles. Voir photos pour l’idée.

 

 

Ici j’ai coupé des cercles de 50 cm de diamètre (c’est peut être un peu grand. 40 cm c’est mieux).
Sur un disque j’ai fait 6 trous en face des uns des autres (de 1 cm d’épaisseur) et (de 10 cm de longueur), ce qui laisse donc 30 cm intérieur. L’erreur de ma roue est là: Faire 8 trous et non 6 sur un disque. Pourquoi : Avec la vitesse de rotation de la roue, les palles tapent trop fort dans l’eau. Premièrement cela casse la spiruline et deuxièmement les palles peuvent casser ce qui peut entraîner 3 choses : échauffement et cassage du moteur, arrachement des parois avec les palles et tout à refaire => perte de temps. Vous pouvez changer et faire seulement des disques sans trous.
Poncer et arrondir les cotés de tout les morceaux de Vécaplan sinon cela ralenti la roue dans sa rotation (idem problème 3 choses).
Couper des palles de 80 cm et pas de 1m. La rigidité du Vécaplan ne permet pas de faire les palles plus grandes et suffit amplement pour une bonne agitation.
Faire 4 disques et non 3 comme sur la photo pour une roue à pales rotatives. Faire 3 ou 4 pré-trous dans les 2 disques extérieurs. Si vous faites 4 disques alors faire des pré-trous aussi et bien en face pour la partie entre les disques.

 

Voici en image « the roue à aubes »

 

 

 

II Supports de la roue à aube


Vous pouvez suivre exactement ce que vous voyez en photo. Il ne faut pas oublier de consolider de manière à ce que le roue n’entraîne pas vos supports. Avec ces supports la roue peut descendre ou monter en fonction de votre bassin et de votre hauteur d’eau.

 

 

Cette palle de bois avec le roulement sert donc, grâce à ses tiges filetée, à remonter ou à descendre l’axe ou se trouve la roue à aube dans le bassin.

 

 

Voici en image une reconstitution des structures :

 

 

 

III Motorisation


Plusieurs techniques peuvent être utilisées. La première, celle que j’ai construit fonctionne grâce à un moteur de disqueuse. L’avantage est qu’elle utilise du 24 volt en entrée et peut donc être alimentée par un panneau solaire. Sur les photo il y a deux moteur différents: moteur électrique et disqueuse.

 

 

Voici la reconstitution de la roue : moteur + structure + roue

 

 

 

IV Mise à l’eau


Pour la mise à l’eau il faut être 2 pour bien faire les choses. Il faut prévoir l’entrée dans le bassin en ayant déjà calculé la hauteur d’eau.

Pour son entretien, rien à faire si vous avez suivi correctement les étapes.

 

Un sage maître m’a dit un jour : "Pour ce que tu conçoit parfaitement, attends toi à un résultat correct. Pour ce que tu conçoit correctement, attends toi à un résultat médiocre"

 

Publié dans #Pages secondaires