PRISE ET CONTRE-INDICATIONS

XDR

XDR

COMMENT PRENDRE LA SPIRULINE ?

La dose  usuelle pour un adulte est de 3 à 5 g / jour, soit une cuillère à café (bien bombée 5 g, rase 3 g). La moitié pour un enfant.

Les sportifs prennent en moyenne 10 grammes, et jusqu'à 20 grammes pour certains, principalement dans les périodes de compétitions ou d'entrainements poussés.

Beaucoup de producteurs prennent tous les jours jusqu'à 100 g de fraîche en saison, soit 20 g de sèche.

Suivant votre âge ou sensibilité il est préférable de commencer par 1/4 de cuillère à café sur une à deux semaines, puis de passer à 1/2 pendant encore une à deux semaines, pour arriver à la dose de croisière.

 

La prise de spiruline se fait habituellement le matin. Vous pouvez également la prendre en deux temps, la moitié le matin, l'autre à midi. Le soir serait à éviter à cause de l'effet stimulant de la micro-algue.

 

Il n'y a pas de durée conventionnelle de prises. En générale une cure varie entre un et trois mois. Mais n'oublions pas que la spiruline est un aliment à part entière, et à ce titre, certains la consomment tout au long de l'année.

 

Ces recommandations sont une ligne de conduite mais chacun peut adapter sa prise en temps et quantité. Nous ne sommes pas ici devant un médicament dangereux et il n'y a pas de risque de surdosage, toute proportion gardée bien entendu.

 

Rappelons que la spiruline accumule les métaux lourds (plomb, arsenic, cadmium, aluminium, mercure...) lorsque son environnement est pollué. C'est pourquoi il est indispensable de connaître les conditions et les méthodes de culture, en allant visiter la ferme où est produite la spiruline que vous consommez.

 

Vous pouvez prendre la spiruline telle quelle, ou bien avec un traditionnel jus d'orange pour un apport de vitamine C, un yaourt, une compote...

Rappelons que la spiruline ne contient pas de vitamine C.

Notez que les sources de vitamine C sont nombreuses et le jus d'orange n'est qu'un exemple (source Passeport Santé) :

Sources de vitamine C / Apport journalier recommandé.

Vous pouvez saupoudrer vos plats et vos salades, mais ne pas cuisiner la spiruline à plus de 50° car la chaleur détruirait une partie de ses nutriments.

Conservez votre spiruline dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

 

 

 

INFOS DIVERSES

Femme enceinte : Pas de souci, au contraire, votre carence en fer diminuera considérablement et la vitamine A augmentera votre immunité. Notez que 10 g de spiruline apportent 100 % des AJR* en Fer et 1000 % en vitamine A.

Vitamine B12 et spiruline : Des controverses existent sur le potentiel en vitamine B12 active (la méthylcobalamine) de la spiruline. Suite a plusieurs études scientifiques, sachez que 5 grammes de spiruline apportent 73% de l'AJR* en B12 méthylcobalamine (références des études ici).

Vitamine B12, le mythe de la carence : article de novembre 2016 parût dans le magasine Biocontact n° 273 - pages 1, 2, 3, 4.

Argent colloïdal et spiruline : Aucune contre-indication selon Alexandre Imbert, dirigeant du magazine "Alternative Santé".

Charbon végétal activé et spiruline : Le charbon végétal absorbe tous les poisons et les toxines bactériennes de l'intestin. Il absorbe toutes les substances chimiques médicamenteuses et par conséquent ne doit pas être pris trois heures avant ou après toute autre prise de compléments alimentaires actifs ou de médicaments, spiruline comprise.

 

*AJR : Apports journaliers recommandés

 

 

EFFETS INDÉSIRABLES ET CONTRE-INDICATIONS

En premier lieu, n'achetez que de la spiruline dont vous êtes sûr(e)s ! L'idéal est une production artisanale locale où vous avez pu constater les conditions de culture et de séchage.

En effet, suivant l'environnement et la méthode de culture, la spiruline peut être polluée ou se charger en métaux lourds. Par exemple, la spiruline du lac Chenghai en Chine (40% de la production mondiale) contenait lors d'une étude de 2012, un taux de plomb huit cent fois plus élevé que la norme. Il convient également de connaître les conditions de récolte, de séchage et de conditionnement. Cela est essentiel pour garantir la pureté de la spiruline et éviter les problèmes. Au-delà de la pureté, la qualité est également importante. Je reprendrai ici l'image du docteur J-L Vidalo : "N'importe quel viticulteur est capable de produire du vin, mais n'importe lequel n'est pas capable de produire du Saint-Emilion ou du  Chateau Pétrus".

 

Suivant les personnes et/ou la quantité prise, il est à noter que la spiruline peut, dans les premiers jours, à cause de son effet detoxifiant, provoquer quelques désagréments. Ces gênes transitoires surviennent en début de cure. Si tel est le cas, diminuez la prise (1/2 ou 1/4 de cuillère à café par jour sur une à deux semaines) et si cela persiste, n'hésitez pas à consulter votre médecin :

  • des troubles digestifs (diarrhée, constipation, douleurs abdominales),
  • des maux de tête, légères fièvres, sensation de fatigue ou de soif,
  • des problèmes au niveau des reins (si prise de + de 50g/j),
  • un foie fragilisé par le taux de vitamines et minéraux de la spiruline,
  • des éruptions cutanées,
  • des selles noires dues au fer contenu dans la spiruline,
  • des selles vertes à cause de la chlorophile de la micro-algue.

 

 

Anticoagulants : Ils sont là pour fluidifier le sang et éviter principalement les troubles thrombo-amboliques comme la formation de caillots de sang. La spiruline contient de la vitamine K qui est à l'inverse un coagulant, utilisé par le corps contre les hémorragies. Par conséquent, dans la logique, la vitamine K diminue l'efficacité d'un anti-coagulant. Mais l'anticoagulant de votre médicament est beaucoup plus puissant que le coagulant de la spiruline, et sauf avis contraire de votre médecin (s'il est au fait de la spiruline...), vous pourrez prendre votre petite algue bleue. Concrètement, sachez que la spiruline (100g) contient environ 0,224 mg de vitamine K (cf ici) et que les épinards en contiennent 0,493, les brocolis 0,256, bettraves 0,483, le chou frisé ou les blettes plus de 0,800 mg... Donc si votre médecin ne vous interdit pas de manger des épinards bien plus riches en vitamine K que notre algue spiralée, il n'y a aucune raison de vous en priver.

Phénylcétonurie : Il s'agit d'une maladie génétique qui empêche les enfants d'assimiler la phénylalanine (acide aminé essentiel, composant de la protéine), qui devient alors toxique pour le cerveau. 10 g de spiruline contient 140% des AJR (Apports Journaliers Recommandés) en phénylalanine. Par conséquent la prise de spiruline est à éviter pour toutes les personnes atteintes de phénylcétonurie. Demander dans ce cas l'avis de votre médecin.

Maladies auto-immunes : Elles résultent d'un dérèglement du système immunitaire où des cellules et des anticorps sont alors assimilées à des corps étrangers. Le malade fabrique en conséquence des anticorps contre ses propres tissus ou constituants. La spiruline stimulant l'immunité, elle risque d'aggraver le processus. Consultez votre médecin suivant votre maladie auto-immune.

Hyperparathyroïdie : L'hyperparathyroïdie primaire ou PHPT se produit quand le corps manque de calcium. Ce dernier augmente donc la production de l'hormone parathyroïdienne qui va chercher le calcium dans les os, les fragilisants. Des études tendent à prouver que la prise de calcium réduit les risques de PHPT (cf ici). La spiruline contient que peu de calcium, mais c'est toujours ça. En cas de doute demander l'avis de votre médecin.

Hémochromatose : L'hémochromatose est la première maladie génétique de France avec une personne sur 300 atteinte. Il s'agit de l'absorption par l'organisme d'une trop grande quantité de fer, qui conduit à de nombreux troubles de la santé. Dans ce cas consulter votre médecin avant toute prise de spiruline.

Allergies aux fruits de mer et à l'iode : Aucun problème pour prendre de la spiruline, celle-ci ne contient pas d'iode. Sachez que les allergies aux fruits de mer proviennent d'une protéine du fruit de mer et non à un atome d'iode.